Infolettre

Notre infolettre a maintenant son logo, d’après l’idée de la gagnante de notre concours, Ruth Lafrance.

Voici quelques mots de notre vice-président philosophe et esprit créatif Christian Aubry sur l’interprétation de ce logo.

Réécrit sous la forme « echo(e)s », au pluriel (en français échos ; en anglais echoes), ce mot représente l’essentiel du dynamisme et des activités d’HTSF-Canada. Les lignes qui suivent vont vous donner une idée du processus créatif qui a conduit au choix de ce nom pour notre bulletin.

1. Le mot « écho » signifie un phénomène de réflexion d’ondes sur une surface ou sur des inhomogénéités existant dans un milieu de propagation ; on dit ainsi que l’onde est réfléchie. C’est pourquoi le deuxième « e » est placé entre parenthèses pour évoquer l’idée de réverbération du premier « e », justement comme un écho.

2. Ce phénomène d’onde représente précisément la façon dont les remèdes homéopathiques se propagent et activent une réaction dans le corps pour rétablir la santé.

3. Il peut également être considéré comme la propagation de l’information entre les personnes, par exemple entre HTSF-Canada et les homéopathes, les communautés, les professionnels de la santé, etc.

4. Une onde d’écho peut être modulée lorsqu’elle est amplifiée, étendue, répétée. Elle peut avoir un impact sur quelque chose ; elle peut être entendue ; elle peut provoquer une réponse et même une autre onde d’écho. Les remèdes homéopathiques agissent d’une façon similaire aux ondes d’écho. Dans le mot « écho », on retrouve le CH (centésimal hahnemannien), par lequel on signifie le niveau de dilution d’un remède homéopathique, sa « force », sa profondeur d’action. C’est pourquoi le C et le H sont en majuscule, car ils sont le cœur de notre action et de notre déploiement. À partir de ces deux lettres, on peut évoquer des éléments fondamentaux qui caractérisent HTSF-Canada. Ainsi le C pour Communauté, Collectif, Canada, Canadien, par exemple, le H pour Homéopathie, Homéopathes, Humains, Humanité, etc.

5. Un écho représente aussi quelque chose qui intègre en même temps ce qui est loin et ce qui est proche, tout comme nos missions HTSF-Canada dans d’autres pays ou dans des régions éloignées du Canada sont liées au travail que nous faisons ici localement. C’est pourquoi nous avons mis l’image d’un globe terrestre à l’intérieur du « o » pour évoquer le côté international et planétaire des activités d’HTSF-Canada, son lien indissociable et simultané à l’Humanité et à la Terre.

6. Un autre aspect important de la signification d’« écho » est la longueur d’onde spécifique à chaque chose. Par exemple, l’écho de cette montagne, ou d’un certain arbre, d’une personne, d’une église ou d’une salle de concert. Il existe donc une longueur d’onde spécifique identifiant HTSF-Canada. Ses objectifs, ses activités, ses missions vibrent dans une certaine tonalité qui lui est propre, et qui donnent lieu à de multiples échos qui se répercutent dans de nombreux milieux de vie. Ces échos sont comme la voix d’HTSF-Canada qui se propage dans le monde.

7. Ajoutons la signification du terme « écho » en journalisme évoquant  ce qui se passe en dehors des façons officielles et traditionnelles de faire. HTSF-Canada crée pour ainsi dire des vagues dans le monde de l’homéopathie, par sa pratique d’une nouvelle forme d’homéopathie collective.

8. Enfin, on peut y voir l’effet de résonance ou de correspondance, de ressemblance ou de réponse entre une chose et une autre. Cet aspect est directement lié à la loi homéopathique de similitude, comme des échos à notre cœur ou à une émotion humaine spécifique, ou un écho à un événement. Dans ce sens, « écho » évoque les relations entre les membres d’une même famille d’appartenance, tous solidaires, partageant des objectifs communs et la volonté de les réaliser, comme c’est le cas pour les membres d’HTSF-Canada.